Aller au contenu principal

Signature d’un prêt syndiqué avec 12 banques locales

Signature d’un prêt syndiqué avec 12 banques locales

12 banques locales
Date
,
Activités du Mr. le Ministre

Le ministre des Finances, M Mohamed Nizar Yaïche et le gouverneur de la Banque centrale de Tunisie (BCT), M Marouen Abassi ont présidé, ce mardi 5 mai 2020 au siege du ministère des finances, une cérémonie de signature d’une convention de prêt syndiqué pour un montant avoisinant 1,18 milliard de dinars (257 millions d’euros avec un taux d’intérêt de 2% et 130 millions de dollars avec un taux d'intérêt de 2,75%) , remboursables sur trois ans.
 Ce prêt, dont une partie provient des dépôts des non-résidents, permettra de financer les besoins budgétaires de l’Etat pour lutter contre la pandémie du Covid-19
Le ministre a expliqué que ce prêt est consacré pour faire face aux répercussions de la dégradation de l’activité économique, outre l’activation des mesures exceptionnelles mises en place par l’Etat pour trouver des accréditations supplémentaires et accompagner les entreprises sinistrées à cause du confinement total et de préserver les postes d’emploi. 
 
Dans le même contexte, M. Yaïche a insisté sur l’importance du rôle des banques tunisiennes, notamment leur contribution pour faire face aux répercussions économiques et l’allègement des charges financières pour les entreprises en leur apportant le soutien et l’appui nécessaires dans le cadre de la commission du soutien et d’accompagnement des entreprises sinistrées qui entamera l’examen des dossiers des différentes entreprises durant cette semaine, et ce, après la publication du décret fixant les critères d’octroi des aides.
 
D’autre part, le ministre des Finances a mis l’accent sur la nécessité d’accélérer l’activation du mécanisme de garantie et d’octroi de crédits directement après son entrée en vigueur cette semaine, avec un montant globale de crédits de 1500  millions de dinars.
 
Pour sa part, le gouverneur de la BCT M Marouen Abassi a félicité les douze banques participantes à cette opération, soulignant que la Tunisie passe par une période exceptionnelle nécessitant des mesures et des décisions exceptionnelles afin de consolider l’effort national visant à limiter les répercussions de cette conjoncture délicate sur tous les secteurs et d’alléger les charges financières pour toutes les entreprises, en l’occurrence, les PME.
 

Partager sur :