Articles

Imprimer

Débat sur le thème: "Le douanier et la justice transitoire"

L'Association de la Défense des Agents Douaniers a organisé, vendredi, à Tunis, un séminaire sur le thème "le douanier entre la justice transitoire et la réforme administrative".

L'objectif de cette manifestation est, d'après le président de l'association, Haykel Jalel, de faire participer le corps douanier à la réalisation de la justice transitoire, "compte tenu de son rôle actif dans la garantie de la sécurité économique et la protection des frontières".

Le responsable a évoqué "l'oppression que supportait le corps douanier depuis des décennies", relevant que "cette répression était allée parfois jusqu'à la mise à l'écart des agents pour des raisons politiques". "La corruption est la principale cause de la récession économique dans le pays", a-t-il dit, affirmant qu'elle peut influencer le PIB à raison de 20%, selon une étude du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD). Il a appelé, par ailleurs, à introduire des réformes au niveau des lois régissant l'activité de la douane, le but étant de l'habiliter à jouer pleinement son rôle dans l'essor économique et la lutte contre la corruption.

De son côté, Mme. Zouhour Krarsi, membre de l'Association de Défense des Agents Douaniers, a évoqué la mainmise sur le corps douanier depuis 1996. "L'ancien régime avait cherché à mettre sous son contrôle de ce corps en désignant un responsable militaire à la tête de la Douane", a-t-elle dit. La responsable estime que, même après la révolution, "la corruption existe toujours au sein de la douane", appelant à amender le statut des agents douaniers, en un premier pas vers la réforme de ce corps. Elle a fait remarquer que "la lenteur du processus de réforme crée, chaque jour, la déception chez les douaniers".

Le chargé de l'information au Ministère des droits de l'homme et de la justice transitoire, Chakib Darouich, qui assistait à cette conférence, a souligné la nécessité de créer une instance indépendante pour la justice transitoire, qualifiant celle ci de "calvaire". Le juge Moncef Zghab, a fait savoir, quant à lui, que "le démantèlement du système de corruption requiert l'existence d'un système d'information développé".

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Liens Utiles : Les Projets

gbo fr confiscation fr simplification fr budget fr

centre-appel

Liens Utiles : Les Structures

assurance bct copie douane 0 ttn 0 En cours de construction